On a goûté les bûches de Noël de la maison Sève !

Tout le monde le sait, choisir c’est renoncer. Et en matière de bûche de Noël, renoncer, c’est risquer de passer à côté de pures merveilles pour les papilles. Une fois le mois de décembre entamé, le dilemme devient donc à la limite du supportable. A moins de décider de goûter à tout. C’est exactement ce que nous a proposé la Maison Sève en nous ouvrant grand les portes de son musée pour découvrir sa Collection de fêtes de fin d’année.

Richard Sève en tablier devant ses bûches

Plutôt pâtissière ou glacée ? Chocolatée ou fruitée ? Aérienne ou bien crémeuse ? Quand on parle de bûches de Noël, les avis sont souvent très tranchés ! Ce qui tombe bien, Sève n’a pas l’habitude d’y aller avec le dos de la cuillère. En témoigne l’amour de la Maison pour des grands crus chocolatés qui décoiffent.

C’est d’ailleurs à cette noble matière première que la collection de fêtes rend hommage. Portant le nom de Sfèves, mariage des fèves de cacao et du patronyme de Gaëlle et Richard Sève, elle met en avant leur amour du chocolat. Et les voyages entrepris par le Maitre chocolatier pour sélectionner les meilleures fèves.

Richard Sève

A l’image de leur musée MUSCO, cette collection souhaite donc valoriser leurs rencontres. Autant que les liens tissés avec les familles de planteurs, et le caractère des différentes fèves rencontrées. Un beau message qui se doit toutefois de passer l’épreuve de la dégustation. Pour cela, nous avons planté notre cuillère dans les quatre bûches pâtissières : Plantation, Toile de Jute, Tourbillon et Fusion, soit quatre symboles étapes de la fabrication du chocolat.

Graine de star

Bûche de Noël "Plantation" de Sève

S’il est beaucoup question de chocolat, en ce qui concerne notre gros coup de coeur, c’est l’exotisme et la passion qui ont pris le dessus. Avec sa ganache montée, son croustillant et son coulis au fruit de la passion, accompagnés d’un perlé de mangue et de fruit de la passion, Plantation nous a emporté dans un tourbillon de fraicheur. Une bûche de Noël au biscuit roulé qu’on imagine sans mal déguster à la fin d’un repas bien chargé.

Bûche de Noël "Toile de jute"

De la plantation aux fèves reçues dans leur sac en toile, il n’y a qu’un pas. Habilement franchi par la bûche Toile de Jute. Signée, comme ses soeurs, par le fils du couple Sève, le design de cette composition fait mouche. Comme le magnifique croustillant praliné à la noisette du Piémont qui sert de base à l’ensemble. Au point de presque éclipser la ganache et la chantilly au chocolat au lait venu de Colombie.

Puissance et élégance

Bûche de Noël "Tourbillon" de Sève

Deuxième proposition chocolatée, la bûche Tourbillon symbolise le moment du frottement des fèves. Intense, elle propose un biscuit dacquoise sans gluten combiné à un crémeux caramel au beurre salé, un praliné croustillant aux fèves de cacao et un sabayon au chocolat noir du Mexique. Une composition puissante qui vient parfois jouer sur des saveurs similaires à celles du café torréfié.

Bûche de Noël "Fusion" de Sève

A l’inverse, Fusion, la dernière des quatre bûches pâtissières Sfèves joue la carte de la douceur. Avec son biscuit viennois roulé à la farine de riz, sa crème mascarpone à la vanille et son coeur et croustillant framboise, elle présente en plus de son doux petit goût le bel atout d’être sans gluten et sans sucre ajouté. Des qualités encore rares qui font la différence lors d’un repas de Noël !

Arrêt de bûche

Si notre préférence va clairement à la bûche Plantation, vous aurez compris que la Fusion a aussi su gagner notre coeur par son côté rassembleur. Allergiques au gluten ou diabétique n’auront en effet pas à se retenir ! De leur côté les accros aux bûches chocolatées devraient trouver leur bonheur dans les deux versions lait et noir et leur sacré praliné. A ce quatuor s’ajoutent d’ailleurs trois bûches glacées que nous n’avons pas pu goûter. Bien trop pressés de passer en 2020 ! 

Galette des rois Sève

Car après la bûche de Noël, vient la galette. Et celle de Sève on la connait. Avec sa frangipane aux pralines vanille de Madagascar et son nappage au marron, elle a emporté nos coeurs depuis bien longtemps. Et notre salaire des mois de janvier également. Alors comment résister à une petite part juste avant les fêtes ? On a bien cherché, on n’a pas trouvé.

Sève Maître Chocolatier Pâtissier
9 boutiques sur Lyon et sa région
Jours d'ouverture et horaires variables 
Liste des boutiques

En 2017 nous avions déjà publié un article sur les bûches de Noël de différents pâtissiers. Et c’était déjà beaucoup trop bon !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.