Des palais bien flattés au Warwick Reine Astrid

Des palais bien flattés au Warwick Reine Astrid

Il faut bien l’avouer, pousser la porte d’un hôtel pour venir profiter d’un bon repas n’est pas l’évidence même. Surtout quand celui-ci est implanté dans sa propre ville. Et pourtant ! Derrière les murs de ces établissements se logent parfois des petites merveilles, tant gustatives que visuelles. Des bijoux générateurs de moments hors du temps, hors des espaces connus. De beaux instants dont nous avons pu profiter, conviés par le Warwick Reine Astrid à découvrir la carte d’hiver de son restaurant : le Lounge.

Warwick Reine Astrid - Le Lounge

Un menu riche, mêlant tradition et petite touche d’originalité qui a tout de suite fait son petit effet. Avec un atout ultime : celui de conseiller le verre de vin adapté pour un accord parfait. Il n’en fallait pas plus pour nous taper dans l’œil. Mais il y avait bien plus : une jolie ambiance calme et sereine, reposante et engageante.

Si le Warwick Reine Astrid possède en effet une jolie terrasse – dont nous n’avons logiquement pas pu profiter vues les températures hivernales – sa salle n’a rien à lui envier. La lumière y est douce. L’ambiance feutrée. Et les tables suffisamment espacées pour laisser à chacun son intimité. Une petite bulle qui devient vite la nôtre, chouchoutés par un personnel prévenant.

Surprise en ouverture

Confortable et donc à la hauteur de son nom, le Lounge du Warwick Reine Astrid en a heureusement aussi dans l’assiette ! Et dans le verre, car c’est par là que tout débute, avec le cocktail maison : un caipirinha à base de whisky. Aussi citronné que sucré, cet apéritif s’accompagne d’olives parfaitement assaisonnées. Une vraie promesse pour la suite.

Un espoir assumé et assuré dès l’entrée, composée pour nous de Saint Jacques et d’Oeuf Bourguignon. Soit en détail : Noix rôties, endives caramélisées au balsamique et croustillant de jambon d’agneau fumé. Et pour le second : Oeuf mollet et sauce lie de vin, poêlée de mousserons et coppa di Parma séchée.

Warwick Reine Astrid - Saint Jacques

Accompagnée d’un Chablis de 2015, les noix s’offrent une parfaite texture et les endives, comme soupçonnées, séduisent le palais de ceux qui d’habitude ne les apprécient pas. Elles se permettent même de prendre un petit goût de pomme, associées par un cerveau taquin à des saveurs très automnales. De son côté, l’Oeuf Bourguignon bénéficie également d’une parfaite cuisson. Et assume à fond son côté Bourguignon. Une saveur réconfortante qui se marie parfaitement avec le Pinot Noir de 2015 proposé à ses côtés.

Warwick Reine Astrid - Oeuf Bourguignon

Tout le monde d’accord

Si la carte offre bien des envies en matière de plat, entre agneau bio, burger, et pavé de lomo pour le menu du marché, nous optons tous deux pour du poisson. Avec d’un côté une limande très automnale. Et de l’autre un cabillaud misant sur les associations terre mer.

Warwick Reine Astrid - Cabillaud

En filet rôti, avec sa crêpe moelleuse aux cèpes et ciboulette et une émulsion au soja et citron vert, la première s’accompagne d’un Chablis 2015. Un vin déjà servi lors de l’entrée qui prend cette fois des notes fruitées. De son côté, le cabillaud rôti sur peau, comme un risotto de choux fleur au parmesan et son jus de volaille, s’offre la compagnie d’un Viognier 2013. Un mélange gagnant pour un accord parfait entre la finesse du poisson, la force du jus de volaille et la douceur du breuvage.

Maitrisée et invitant à s’aventurer raisonnablement vers de nouvelles découvertes, la carte du Lounge se fait toutefois plus sage au niveau du dessert. Fournis par Sève, ceux-ci s’avèrent en effet plus classiques. Mais choisis avec grand goût. A l’image du subtil Sinjita. Association de vanille de Madagascar, framboise et amande, cette conclusion aérienne clôt à merveille une parenthèse où le temps s’est subitement arrêté.

Warwick Reine Astrid - Dessert

Un bon moment qui s’inscrit dans la fourchette de prix des grandes brasseries lyonnaises. Comptez en effet environ 75 euros par personne pour apéritif entrée plat dessert et accords mets vins. Un plaisir qui sait aussi s’offrir à petit prix, grâce au menu du marché. Le midi comme le soir, comptez 26 euros pour un plat, une entrée ou dessert et un café.

Le Lounge - Hôtel Warwick Reine Astrid
24 boulevard des belges - Lyon 6e
Ouvert du lundi au vendredi, midi et soir
En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.