Bon plan : 2 chouettes expos gratuites à Lyon

 Au centre de toutes les attentions médiatiques, la probablement superbe (on n’y est pas encore allés) exposition Steve McCurry à la Sucrière ne doit pas faire oublier les autres manifestations picturales en cours. Car depuis quelque temps la Ville de Lyon multiplie les expos photos gratuites. Et franchement, c’est plutôt stylé. 

On se souvient des portraits de ville sur la Place Antonin Poncet, et d’autres expos hébergées sur le même lieu. Cette fois, la Mairie a décidé de changer d’espace, en utilisant le Centre Nautique Tony Bertrand. Mais si, vous savez, ce magnifique endroit que nous préférons encore tous nommer Piscine du Rhône. Assez logiquement, c’est bien la vie dans la cité qui va à nouveau être mise en valeur ici, mais sous le prisme de la Fête des Lumières 2018. Une édition parfois en deçà des attentes mais aussi pleine de beaux et bons moments.

Oui, y’a des Anookis

Pour les mettre en valeur, ces bons moments, 32 tirages grand format et haute résolution ont été apposé sur les grilles de l’infrastructure. Le parcours peut se faire dans les deux sens sans que l’expérience soit réellement modifiée. On y retrouve les oeuvres du Parc de la Tête d’Or, de la cour de l’Hôtel de Ville, la Place des Jacobins et quelques autres comme les fameux Anookis. Tous les clichés sont de haut vol et méritent que l’on s’y attarde quelques instants. Seul petit bémol, les tirages ont été effectués sur un format brillant. C’est mieux pour le rendu des couleurs, mais si le soleil cogne, on ne voit plus grand chose. Mieux vaut donc jeter un coup d’oeil à l’expo dans l’après-midi, quand le soleil bascule au verso des images.

Exposition Fête des Lumière - Centre Nautique Tony Bertrand

Intitulée « Revivez la Fête », l’exposition est à voir, jusqu’au 21 mai, lors d’une balade et devrait plus tard rejoindre d’autres lieux de Lyon. Lesquels ? On ne sait pas. Mais l’on peut aisément parier sur des infrastructures municipales. Nous, on imagine bien ça dans la grande cour du Parc Blandan. Ou ailleurs, comme par exemple à la Tête d’Or.

Troncs-binoscope

Il faut dire que le poumon vert de Lyon se prête plutôt pas mal aux expositions. Celle en cours s’intéresse même à ceux que l’on ne regarde jamais : les arbres. C’est vrai, on déambule dans le parc, on tourne autour du lac, on regarde le petit train mais les arbres, tout le monde s’en cogne. Il suffit pourtant de lever la tête et c’est exactement ce qu’a fait Flavien Durand avec son appareil photo. En résulte une jolie collection d’arbres vu d’en bas avec l’intention affichée de faire ressentir leur démesure. Intitulée « Géants », l’exposition se tient jusqu’au 31 mars, au Jardin Botanique du Parc de la Tête d’Or.

Véritables liens entre la Ville et ses habitants, ces expositions institutionnelles peuvent parfois sembler moins intéressantes que les « grosses machines ». Il n’en est rien et leur fonction de médiation est même à applaudir des deux mains. On a très hâte de voir ce genre d’expérience se reproduire à l’avenir afin de mettre en valeur ce qui fait de Lyon une ville dans laquelle il fait si bon vivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.