On a goûté : les meilleurs choux de Lyon

Religieuse, Saint-Honoré, Paris-Brest ou éclairs… quand il s’agit de sublimer la pâte à choux, les recettes sont légion. Il ne faut donc pas moins d’une armée de gourmands pour s’attaquer à toutes ces pâtisseries de haute volée. Et partir à la découverte des plus chou-ettes réalisations de Lyon. Ce qui tombe plutôt bien. Sous la houlette de Chocoladdict et Cinnamon And Cake, nous étions ravis de relever le défi !

Chou le plus chou : Trop Chou

Souvent trop sèche, parfois trop molle, la pâte à choux, c’est un sujet plutôt touchy. Si bien que quand nos deux formidables hôtes nous ont conviées à participer au Chou le plus chou, nous savions que la barre allait être placée très haut. A commencer par le lieu de la dégustation : le Château Perrache. Un hôtel devant lequel nous passons régulièrement sans jamais pousser sa porte. Et qui pourtant recèle bien des trésors. Construit en 1906, il était en effet le premier établissement de cette trempe à Lyon. Un luxueux édifice qui marie aujourd’hui à merveille art déco, art nouveau et modernité. Le parfait mélange des genres, à l’image des petits choux de notre journée.

Chou le plus Chou - Paris Lyon - Château Perrache

Dans ce superbe cocon, notre dégustation de choux ne pouvait que bien se passer. D’autant que le chef de l’établissement avait aussi décidé de jouer le jeu, en nous proposant son Paris Lyon. Une composition très graphique à base de praline rose et de crème au citron. De quoi lancer les hostilités !

Quatre étoiles

Du citron, il y en avait aussi du côté de Trop Chou, mais pas seulement ! Chouchoutés par l’acteur lyonnais qui s’imposait forcément dans cette journée, nous avons en effet pu découvrir sa collection d’automne, en salé, comme en sucré. Des petits choux savoureux et généreusement garnis, au point de presque faire oublier leur pâte joliment maîtrisée. C’est simple : ils étaient si bons que l’on n’a pas vraiment souhaité les torturer en les coupant en parts. Mon magret de canard potiron n’était de toute façon pas voué à être partagé. Comme les champignon poulet, chèvre radis, et saumon aneth de mes voisins. Côté sucré, le constat a été le même, avec un gros coup de coeur de ma part pour le passion et toute son intensité.

Chou le plus Chou - Choux Salés - Trop Chou

D’ailleurs, tant qu’à parler de passion, venons-en tout de suite au coup de coeur de la majorité de l’assemblée : le chou Passion Coco des Gasteliers. Celui dont les vertus ont été reconnues même par les réfractaires de la noix de coco s’est en effet imposé tout en légèreté. Il coiffe ainsi au poteau les très jolis éclairs pistache (et ses superbes noisettes !), fraise-verveine, chocolat et caramel et le Paris-Brest, tous venus de la même maison qui a élevé le sans gluten au rang d’art.

Chou le plus Chou - Coco Passion - Les Gasteliers

Chou le plus Chou - Eclair Fraise Verveine - Les Gasteliers

Chou le plus Chou - éclair pistache - Les Gasteliers

Choublime

Si côté saveurs, le Chou Coco Passion a réuni tous les suffrages, un autre vainqueur s’est distingué du côté de la parfaite maîtrise de la pâte à choux. S’attaquant au classique Saint Honoré, Délice des sens nous a en effet offert un chou parfaitement cuit, alliant à merveille moelleux et croustillant. Appréciant la maison, son savoir-faire et sa créativité, nous n’en espérions pas moins. Et avons donc été ravis de découvrir cette versions du classique, subtile et très réussie.

Chou le plus Chou - Saint Honoré - Délice des Sens

Beaucoup moins classique, le Chou sésame de la pâtisserie de l’Ourson qui boit a de son côté recueilli la palme du chou le plus intriguant. Boulotant généralement des gâteaux au sésame sans m’arrêter jusqu’à la fin de leur paquet, j’ai logiquement été séduite par la proposition. Le jeu des textures, notamment grâce au craquelin du chou, était sympathique en bouche. La crème généreuse et douce au palais. Certains auraient apprécié une petite touche de contraste, par exemple grâce à la présence d’un agrume. Une réserve qui a rendu la pâtisserie clivante. Et un peu lassante pour certains. Sauf vous l’aurez compris pour les bouloteurs de biscuits au sésame.

Chou le plus Chou - Chou Sésame - L'ourson qui boit

Aussi généreuse en coups de coeur que les choux présentés, cette rentrée des Sweet Gones nous aura donc réservé bien des surprises. Et ajouté de nouvelles adresses à nos carnets de bons plans sucrés déjà bien remplis. Un grand merci à Emilie et Virginie pour avoir orchestré de main de maître ce superbe moment. Et au Château Perrache d’avoir accueilli notre bande de gourmands !

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.