Brio : le bon petit resto brioche de chez nous

Brio : le bon petit resto brioche de chez nous

Loin de nous l’idée de vouloir jouer les Marie-Antoinette, mais il faut bien le reconnaître, une bonne brioche, ça vous éclaire une journée. Alors de la brioche en entrée, en plat et en dessert ? Dans le doute, on a voulu tester l’impact de ce combo ultime. Et pousser ainsi la porte de Brio, charmant restaurant du 2e arrondissement de Lyon.

Brio, c’est avant tout un concept. Un restaurant qui joue sur un terrain encore non exploré, celui de la brioche sous toutes ses formes. Une idée qui semblerait presque banale au pays du saucisson brioché. Mais qui pourtant convoque la créativité. Au point qu’on se demande un peu en poussant la porte à quelle sauce on va être mangé. A la carte, saucissons briochés (évidemment) côtoient veloutés, tartelettes, burgers et autres poires pochées. Autant de promesses inventives mettant la brioche à l’honneur parmi lesquelles il faudra toutefois savoir choisir.

Nuances de brioche

Avant d’affronter ce cruel dilemme, on prend toutefois le temps d’apprécier le cadre. Joliment décoré, il s’accompagne d’un service prévenant et d’une envie flagrante de partager. Evoquer les raisons d’un tel projet. Une double reconversion. Des racines bretonnes. Un appel du pied de la créativité. Une mise en bouche qui donne faim. Ça tombe bien, il est l’heure d’attaquer les entrées. Et tant qu’à faire pousser directement à fond le curseur de l’originalité avec une saucisse de morteau briochée à l’abricot.

Si le burger « comme une religieuse » nous fait clairement de l’oeil avec son effiloché cuit 36h, son comté, sa sauce et son bun maison… on opte finalement pour l’option végétarienne du moment. : des tartelettes carotte comté. Ici, la brioche se cache dans le fond de tarte pour un résultat très plaisant. Sans fausse note, le repas se conclut sur un tiramisu brioché (au revoir boudoirs, ici on parle brioche) et des frites de brioches perdues copieusement arrosées de chocolat.

Saucisson vraiment brioché et cervelle de canut

A s’emporter

Le dessert achevé, l’heure est venue de quitter le joli restaurant du 2e arrondissement. Mais pas pour longtemps. Brio a en effet eu la bonne idée de développer une carte snacking dans laquelle on devait aussi mettre un coup de dent. Au menu : 5 nouveaux venus côté salé et deux nouvelles propositions sucrées. Avec son rôti de porc et sa béchamel paprika comté, le Croc’Brio met déjà la barre bien haut. Mais pas autant que le Croc’Végé, sa déclinaison sans viande, totale ode au morbier. La brioche toastée héberge cette fois en bonus des graines de courges bio, pour donner du craquant au petit goût bien fumé. Difficile de ne pas succomber.

D’autres challengers sont toutefois sur les bancs, à l’image du sandwich mêlant gravelax de truite aux agrumes, céleri, crémeux de citron, comté et pickles de fenouil. Ou de l’exotique composition qui sous sa brioche noire au charbon végétal cache crevettes, chou rouge, coriandre, céleri et sauce curry. Mais notre autre coup de coeur va à un classique revisité. Le Cochon Fromage qui joue à merveille sur les textures de jambon effeuillé, comté finement coupé et du croquant d’un condiment cornichon épinard savamment dosé.

Côté desserts, la brioche d’ananas rôtie au miel avec son caramel beurre salé nous embarque sans attendre. Et que dire de la magique régression proposée par les brioches au glaçage rocher. Disponibles en version cacahuète caramel beurre salé (on ne vous a pas menti sur les origines bretonnes) ou framboise, elles nous ramènent direct en enfance, façon Snickers et PiM’s de luxe. Façon brioche de Proust en quelque sorte.

Brio
41 rue Franklin, Lyon 2e arrondissement
Ouvert du mardi au vendredi (12-18h) et le samedi de 8 à 19h

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.