Ememem : de l’art, du coeur, et du carreau

Impossible de déambuler dans les rues de Lyon sans remarquer ici ou là de drôles de petits carrelages aux motifs originaux. Derrière ces oeuvres singulières se cache le street artist Ememem. Bien décidé à panser les blessures de la ville, le joyeux drille ajoute régulièrement de nouveaux endroits à son immense collection. 

Place Bellecour

Vous les avez forcément croisés un jour, au bord d’un passage piéton, sur la Place Bellecour ou à bien d’autres endroits. Eux, ce sont les petits carreaux posés par l’artiste Ememem. Chaque trou dans la chaussée ou les pavés est une occasion pour le trublion des trottoirs de laisser chanter son art. Chaque endroit qu’il « répare » devient une oeuvre unique qu’il est difficile de ne pas apprécier. Et chaque nouvelle création évite sans doute bien des chevilles foulées.

Pont Morand

Impossible d’en découvrir une sans rêver quelques secondes. Penser au travail de création, à l’idée de rendre la ville plus belle, à l’envie de fabriquer des sourires. On se prend vite au jeu, on avance en regardant moins en l’air que par terre, on cherche les carrelages et on est heureux de les trouver. On se dit qu’on doit en louper pas mal, et on a bien raison, car il y en a vraiment beaucoup. Ainsi le blog HappyCurio en recense une soixantaine. Mais le chiffre fluctue autant au gré des travaux qui en suppriment que des nouveaux endroits où les créations apparaissent.

Place du Maréchal Lyautey

Et si utiliser la carte peut donner l’occasion de très jolies balades, on ne saurait que conseiller d’aller les dénicher soi même. C’est alors l’occasion de fouiner dans des petites rues où l’on ne va que trop rarement. Et de découvrir des coins agréables ou de nouveaux spots photos. Il ne faut pas hésiter à tourner sur les places, monter tous les escaliers possibles et imaginables ou regarder sur les trottoirs d’en face. Quand d’autres artistes s’étalent sur les murs, Ememem est partout dans les rues. Les chances de le croiser sont pratiquement nulles, mais celles de trouver de nouvelles traces de son passage, elles, sont fort nombreuses.

Ememem
Un peu partout dans la ville
Le jour, la nuit, et même ailleurs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.