Gabriella : dolce vita et bonnes pizzas

Gabriella : dolce vita et bonnes pizzas

Célébrée par le pâté, dénigrée par la peinture, la croûte est aussi ce témoin bien gênant qui appuie là où cela fait mal pour nombre de pizzerias. Abandonnée en un petit tas dans un coin d’assiette, ou laissée en place pour former un cercle de pâte qui sera définitivement oublié, la croûte ne ment pas. Et autant vous le dire franchement, chez Gabriella – Le Clan des Mamma, elle n’a même pas le temps de témoigner.

Gabriella - Le Clan des Mamma

Moelleuse et généreuse, aérienne et si douce en bouche, elle se déguste avec autant de ferveur que le reste de la pizza. Son secret ? Plus de 48 heures passées à s’épanouir. Car chez Gabriella, on ne fait pas les choses à moitié et on laisse le temps à la pâte de s’exprimer.

La reine des Reines

Amoureux du travail bien fait, Le Clan des Mamma l’est aussi des bons produits. Piémont, Toscane, Lombardie, Pouilles, Campanie, Calabre ou Bolzano… le menu est en soi un voyage. Un périple où chaque produit affiche sa belle origine. Au moment de choisir sa pizza, c’est donc tout un dilemme. De la mozza ? Encore faut il savoir laquelle. Un coeur crémeux par-ci, deux origines différentes par là. Et que dire de la charcuterie ! Au final, on tranche : ce sera la bien nommée Gabriella et la classique Regina. Evidemment, vous l’aurez compris, nous ne parlons pas là d’une jambon champignon. Mais bien d’une pizza tomates San Marzano, fleur de lait de Salerne jambon cuit aux herbes de Leoncini accompagné de champignons. Il n’en faut pas moins pour tenir la barre et ne pas se faire manger toute crue par la majesté de la pâte.

Gabriella - La Gabriella 2

Classiques de haute volée

A la hauteur de la promesse, la Regina nous emporte donc par ses saveurs délicates et finement assorties. De son côté, la Gabriella dévoile un petit caractère. Celui du mélange de la fleur de lait de Salerne, d’un jambon de Parme 18 mois, d’un Gorgonzola d’Oro Carozzi, de noix et de poivre noir. Un mariage réussi qu’on ne doute pas voir reproduit avec toutes les pizze. Au nombre de treize, elles jouent la carte d’un assemblage précis de saveurs, revisitant les grands classiques par la qualité des ingrédients (ici pas de pizza blanche ou d’idées trop farfelues au menu).

Classique, le dessert l’est aussi. Entre Panna cotta, Cannoli et Tiramisu, nous voilà en pleine zone de confort. Un état de fait qui se traduit souvent chez nous par Tiramisu. Dans son verre, le dessert assure, même s’il manquerait probablement d’un peu de texture pour tenir seul dans une assiette. Qu’importe, le goût y est et le cadre également. Car une fois le nez sorti de nos hypnotisantes pizze, l’heure est venue de goûter l’ambiance.

Gabriella - Tiramisu

Animée sans être bruyante, conviviale et pleine de rires, la salle savoure sa soirée. Dans un décor de bon goût, avec un pimpant Piaggio bleu en guise de pièce maitresse, nous voilà dans un petit coin d’Italie. Un moment dépaysant dont on reprendrait bien un petit morceau, peut-être à l’occasion d’un apéro. Burratas, calzones frits et autres antipastis ont en effet d’ores et déjà fait saliver nos papilles et s’accorderont à merveille avec les cocktails, autre spécialité de la maison. Mais pour cela, encore faudra-t-il savoir renoncer à croquer dans cette belle croûte de pizza. Autant dire que ce n’est pas (encore) gagné.

Gabriella - Le Clan des Mamma
4 Rue Fleurieu, Lyon 2e
Ouvert du mardi au samedi
En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.