Fête des Lumières : 10 astuces pour que la magie opère

Fête des Lumières : 10 astuces pour que la magie opère

Des yeux grands ouverts, des oreilles attentives… et une âme d’enfant précieusement conservée ! Pour profiter des merveilles de La Fête des Lumières, il suffit d’un rien. Mais si le moment s’apprécie sans artifices aucuns, quelques précieuses astuces permettent de le sublimer. Pour savourer au maximum ce petit moment de magie populaire.

Fete des Lumieres - Saint Jean - Blog Une Vie à Lyon

1) Préparez le terrain

Une seule année suffit à s’en convaincre, mais plus d’une quinzaine à la pratiquer en fournissent la certitude ultime : La Fête des Lumières, ça ne s’improvise pas ! Bien sûr, il est possible de se laisser porter par le courant, d’observer les oeuvres majeures et de rentrer chez soi en ayant le sentiment du devoir accompli. Ce serait toutefois passer à côté de bien des surprises. Les vieux de la vieille en témoigneront en effet, ce n’est pas sur la place des Terreaux que se construisent les plus beaux souvenirs de Fête des Lumières. Mais plutôt quelque part entre une bétonneuse boule à facettes, une cabine téléphonique aquarium ou un pianiste jouant sous la neige. De petites pépites à guetter sur le programme, en se laissant piquer par sa curiosité.

2) Tracez votre route

Des trois parcours proposés par La Fête des Lumières, le meilleur sera sans nul doute… le vôtre. Entre les impératifs horaires et les oeuvres que l’on souhaite absolument faire, les tracés officiels sont en effet souvent peu conciliants. A moins d’un très mauvais sens de l’orientation, on optera donc pour les chemins les plus courts (permettant par exemple de combiner place des Jacobins et de la République sans piétiner). Tout en gardant en tête l’habituelle trinité : on accède à Saint Jean par la rue J. Carriès. Aux Terreaux par la rue Edouard Herriot. Et à l’Hôtel de Ville par les Terreaux.

3) Jouez la montre

Durant La Fête des Lumières, il y a ce que l’on veut voir (tout) et ce que l’on pourra voir (le plus possible). S’il est primordial d’avoir en tête ses priorités, il est aussi nécessaire de bien orchestrer son trajet. Avec un début des festivités à 20 heures, mieux vaut ainsi garder Terreaux et Saint-Jean pour la fin de soirée, quand le gros du public aura déjà pu en profiter. Le dimanche, avec un coup d’envoi à 19 heures, il sera aussi probablement possible d’accéder rapidement à ces deux oeuvres, en s’épargnant une longue attente.

4) Ne franchissez pas la ligne

Périmètre de sécurité oblige, la Fête des Lumières connaît désormais un dedans et un dehors. Avec 40 points d’entrée disposés tous les 100 mètres, il ne sera pas trop compliqué d’y entrer. Mais il est encore plus facile d’en sortir. Pour ne pas avoir à remontrer patte blanche, évitez donc de franchir des barrières en bord de périmètre. Et fixez vous un point de rendez-vous à retrouver en cas de souci. Non, pas sous la queue du cheval.

5) Chouchoutez vos pieds

Si les quatre premiers points ne vous ont encore pas mis la puce à l’oreille, soyez en sûrs, vous allez marcher ! Privilégiez donc les chaussures confortables aux précieux petits souliers. Qui de toute façon auraient fini écrasés par la poussette d’un enfant venu contempler des genoux. Et si vous songiez à rentrer en transports en commun, faites la balance entre le temps d’attente et celui à potentiellement marcher. Les soirées de Fête des Lumières se finissent souvent par de jolis pèlerinages à pied.

Fete des Lumieres - Hotel de Region - Blog Une Vie à Lyon

6) Couvrez-vous

La foule, ça a beau tenir chaud, mieux vaut prévoir gants, bonnets et écharpes. Voire quelques autres petits suppléments, venus par exemple de la gamme HeathTech d’Uniqlo. Autant rentabiliser leur (très longtemps attendue) arrivée rue Grôlée !

7) Mais pas trop

S’il est primordial de prévoir les coups durs côté températures, pas la peine de trimballer votre maison sur votre dos. Sacs à dos et bagages sont de toute façon interdits dans le périmètre, et le voyage n’en est que meilleur s’il se fait léger. Emportez donc le minimum : une carte d’identité, de transport, un peu d’argent, un téléphone (vous pouvez par contre oublier son flash), une batterie externe et vos clés. Vous voilà paré !

8) Ne jouez pas les gourmets

Certains crieront sans doute à l’hérésie, mais l’heure n’est pas aux grands dîners gourmands. Avec seulement quatre heures de Fête des Lumières par soirée, difficile d’imaginer les passer à table ! On profitera donc de la journée pour découvrir les merveilles gustatives lyonnaises. Et on misera sur la rapidité en fin de journée. Une option qui peut tout à fait s’accorder avec des fins palais. Et ce, jusque dans la sélection du vin chaud qui prend des lettres de noblesse du côté, par exemple, de Terre Adélice.

9) Soyez patients

Parfois mise à rude épreuve durant les soirées de Fête des Lumières, la patience l’est encore plus durant les jours qui précèdent. Pour que la magie fonctionne le jour J, de nombreux tests sont en effet organisés et il peut être tentant d’y assister. Une décision à mûrement peser. Car on a qu’une occasion de faire une première impression. A choisir, les oeuvres préféreront sans nul doute vous éblouir leur véritable orchestration et sous la forme qu’elles doivent véritablement prendre.

10) Profitez !

Fete des Lumieres - Celestins - Une Vie à Lyon

Fête des Lumières 
Du 7 au 10 décembre 2017 Lyon
En savoir plus

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.