Fête des Lumières 2017 : nos 5 coups de coeur !

La Fête des Lumières se termine aujourd’hui ! Une fois de plus, l’événement a su proposer des oeuvres tout simplement sublimes. Pour certains le coup de coeur ultime s’est fait à Bellecour, pour d’autres Place des Jacobins quand les plus minimalistes auront flashé sur un simple mètre posé à côté d’une façade. Pour nous, c’est un peu de tout cela, et il nous a fallu sélectionner les installations les plus féériques. C’est-à-dire celles qui deviendront de joyeux fantômes auxquels on repensera encore dans plusieurs années. 

« Météore » – Centre Nautique Tony Bertrand

Beaucoup l’auront ratée et c’est bien dommage tant le gigantesque Centre Nautique du Rhône aura émerveillé celles et ceux qui auront assisté au spectacle offert par les services de l’éclairage public de la Ville de Lyon. Voir les quatre énormes mâts s’embraser au passage de météores est quelque chose dont on se souviendra longtemps. Un show en son et lumière qu’il ne fallait surtout pas manquer ! Mais qui n’aura pu se dérouler que deux jours sur les quatre en raison de fortes rafales de vent. Il y a trois ans, le même service municipal nous avait offert « Laniakea ». Une magistrale claque que personne n’a oublié. Cette fois la barre a été mise encore un peu plus haut.

« Promenons-Nous » – Place Bellecour

Oeuvre déambulatoire (comme son nom l’indique) « Promenons-Nous » envahissait l’aride Place Bellecour en l’agrémentant de nombreux bouquets de fleurs et autres papillons. Quant à la statue de Louis XIV, elle se faisait sapin de Noël dans un esprit décalé du plus bel effet. Ici, la plupart des oeuvres étaient composées de papier, ce qui créait de jolis effets sonores avec le vent. Un incontournable de cette Fête des Lumières 2017 et sans aucun doute l’oeuvre la plus partagée sur les réseaux sociaux.

Promenons Nous - Place Bellecour

« Abstract » – Place Antonin Poncet

Allégorie de la théorie de la relativité, Abstract aura bien ambiancé son monde. Tout cela avec des mâts mécaniques et des flèches lumineuses en mouvement. D’un endroit à l’autre, l’oeuvre était perçue différemment et il était bien difficile de quitter le site pour aller voir autre chose. Le genre d’installation hypnotique qui laisse de jolies traces dans les mémoires.

Abstract - Place Antonin Poncet

« Golden Hours » – Place des Jacobins

Déjà métamorphosée en lampe de chevet, en cube expérimental et en bien d’autres choses, la Fontaine des Jacobins a cette fois pris la forme d’une horloge. Sous cloche. Vue de loin ou de près, le moins que l’on puisse dire est qu’elle avait de l’allure. Animée tous les quart d’heure, l’oeuvre jouait du temps, de l’espoir et forcément de l’impatience. Une belle prouesse esthétique sur un site aux attentes élevées.

Golden Hour - Place des Jacobins

« Les Pikooks » – Place de la République

Le ballet aérien de deux oiseaux n’était pas facile à voir de près vu le monde entourant la fontaine ! Mais le show en valait largement la peine tant l’oeuvre a su transporter le public dans une légèreté bienvenue. Animée par de courageux artistes les pieds dans l’eau, « Les Pikooks » nous a conté une belle histoire sans un seul mot. Juste avec de l’air, et quelques jolies notes de musique.

Les Pikooks - Place de la République

Vivement l’année prochaine pour une nouvelle édition de la Fête des Lumières !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.