L’Art stationne dans les parkings avec Wall Drawings #2

L’Art stationne dans les parkings avec Wall Drawings #2

Parmi les nombreux avantages à vivre à Lyon, il y a celui de pouvoir vanter haut et fort les mérites artistiques… de nos parkings. Car c’est un fait, nos aires de stationnement souterrainnes ont le chic pour se faire remarquer. Et il n’y a là aucun chauvinisme, promis.

Si notre casanière voiture n’a encore jamais eu l’opportunité de poser une roue dans les parkings de Lyon Parc Auto, nous ne pouvons pas en dire autant de nos chaussures. Réputés pour leur architecture de haute volée, ces lieux de stationnement sont depuis quelques années bien plus que cela. Visités par les curieux pour les œuvres qui les composent, ils ont en effet pris le parti d’offrir encore plus aux automobilistes comme aux piétons de passage, grâce à des expositions faisant la part belle à la culture.

De riches parenthèses dont nous avions déjà pu profiter au parc Grolée. Et qui s’ouvrent désormais à la Fosse aux Ours, avec une toute nouvelle salle pour les accueillir. Une longue pièce inaugurée à l’occasion de l’exposition Wall Drawings #2, dont la première partie avait fait les beaux jours du Musée d’Art Contemporain l’an dernier.

Wall Drawings 2 - Parkings LPA 1 - Une Vie à Lyon

Le bon créneau

De retour pour un deuxième round, l’exposition célébrant l’art urbain revient donc à la rue. Ou du moins à ce qui se passe en dessous. Invitation pour cinq artistes à s’exprimer sur les murs des parcs LPA, elle transforme cinq d’entre eux sous les coups de pinceaux de ceux-ci. Une expérience toute en couleur à Grôlée. En noir, blanc et doré à Hôtel de Ville. Une contemplation jouant sur le mélange des cultures à Saint Jean. Ou sur le trompe l’oeil à la Cité Internationale. Sans oublier le rythme et le mouvement, qui s’imposent à la Fosse aux Ours.

Lieu central de Wall Drawings #2, le parc Fosse aux Ours invite en effet à la mobilité, au travers des oeuvres de Maya Hayuk et Benedetto Bufalino. La première signe une fresque colorée et lumineuse à découvrir en marchant. Tandis que le second, dont le travail tourne autour des moyens de locomotion, présente sa limousine table de ping-pong. Une oeuvre à découvrir raquette à la main ! Avant de se pencher plus attentivement sur le travail de l’artiste, exposé dans la salle. Un parcours qui devrait sans nul doute rappeler à certains des souvenirs. Le bétonnière boule à facettes de la Fête des Lumières 2016, c’était lui.

 

Wall Drawings #2
Jusqu'au 7 janvier 2018
Parkings LPA + Cité Internationale

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.