Mac Lyon : l’école des femmes en 5 expos

Mac Lyon : l’école des femmes en 5 expos

Du 15 septembre 2021 au 2 janvier 2022 le Musée d’Art Contemporain de Lyon ou MAC Lyon nous invite à découvrir cinq expositions engageantes et engagées. L’occasion de se confronter à des visions de femmes aux approches variées.

« L’avantage quand on ne nous donne pas les réponses, c’est qu’on peut les inventer », nous glisse habilement l’un des médiateurs du MAC Lyon. Pour autant, dans l’heure précédente, notre guide n’aura pas démérité pour immerger son petit groupe au sein des univers particuliers de nombreuses artistes. Et ce, au travers des 5 grandes expositions leur étant consacrées.

Dessins de femmes au MAC Lyon

Tout commence dans l’entrée. Le sémillant lobby du MAC Lyon. La billetterie a déménagé. Un crossover entre deux artistes s’est installé à la place. Là, Hélène Hulak et Mel Ramos dialoguent à coups de dessins respectifs. Véritables jeux interactifs avec les regards des spectateurs, les oeuvres intriguent et égaient par leurs couleurs chatoyantes. Des oeuvres ultra voyantes pour les ultra voyeurs que nous sommes toutes et tous.

Montée en puissance

Un peu plus haut, à l’étage, Christine Rebet joue de la planche à dessin pour réaliser des animations parfois oniriques, souvent dérangeantes. On parle ici cinéma de papier, comme aime le dire l’artiste. Mais surtout politique, asservissement et même destruction de nos mondes. Rebet n’y va pas avec le dos de la cuillère et ses esquisses parfois enfantines cachent une réalité bien moins joyeuse. Les oeuvres sont nombreuses, le silence environnant s’accompagne de l’intensité assourdissante de nos regards posés sur les oeuvres et les écrans.

Fille devant une oeuvre au MAC Lyon
Photos de cire MAC Lyon

Delphine Balley prend la relève. Avec ses tristes cires. Des photos magnifiques. Incroyables mises en scène où la lumière et les postures font tout et questionnent celles et ceux qui cherchent à tout savoir. Entre les images fixes, des films. De l’émotion et du malaise. Des natures mortes bien vivantes. Un récit familial dérangeant dont on ne sort pas indemne quand le rideau se referme.

Oeuvre The Gift sur 3 écrans au MAC Lyon

Mais voilà que Jasmina Cibic prend la relève et là encore, ce sera quelque chose. On parle ici pouvoir et domination avec des oeuvres à l’impact évident si l’on sait les percevoir et surtout les écouter. En point d’orgue, un film sur 3 écrans : The Gift. Une oeuvre totale, d’une durée de près de 30 minutes. Une oeuvre puissante sur la montée des nationalismes. Autant dire qu’à l’heure de se lever, les jambes auront parfois du mal à nous porter.

Malignes, féroces et remuantes, ces quatre expositions généreuses ne laisseront personne indifférent. Elles s’accompagnent d’ailleurs d’une cinquième, rassemblant une sélection d’oeuvres de Marina Abramovic et Ulay. Ici, le MAC Lyon met à l’honneur des performances des deux artistes. Un autre monde, après les univers proposés par toutes ces artistes contemporaines si bien mises en valeur.

MAC Lyon
Du 15 septembre 2021 au 2 janvier 2022
Du mercredi au dimanche de 11h à 18h

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.