Quiz Lyon en 10 questions : épisode 2 et mode vrai/faux

Quiz Lyon en 10 questions : épisode 2 et mode vrai/faux

Vous avez aimé le premier épisode de notre quiz Lyon en 10 questions ? Vous avez fait un sans faute et comptez bien récidiver ? Ou vous voulez juste apprendre deux ou trois petites choses sur Lyon et son histoire ? Vous avez frappé à la porte de la bonne traboule.

La plaque d’immatriculation a été inventée pour le parc de la Tête d’Or

A) Vrai

B) Faux

Spot photo - Ile du Souvenir - Une Vie à Lyon

C’est un peu vrai… et un peu faux. A l’origine, les voitures avaient le droit de circuler dans les grandes allées du Parc de la Tête d’Or. Ce qui occasionnait, on l’imagine bien, quelques conflits d’usages. Et d’inévitables accidents. Pour résoudre le problème, la Ville de Lyon a rapidement décidé d’attribuer un numéro temporaire à chaque véhicule à l’entrée du parc. Mais pas une véritable immatriculation au sens propre. Cela étant dit, c’est sans aucun doute grâce à cela qu’est née la plaque d’immatriculation… à Paris.

La fontaine de la place des Terreaux était destinée à Bordeaux

A) Vrai

B) Faux

Fontaine sur la place des Terreaux

100% vrai ! Le nom de la fontaine étant même « Char triomphal de la Garonne ». Et la Garonne, comme chacun le sait, coule à Bordeaux (et à Toulouse, oui). En fait, la Ville de Bordeaux s’est un jour lâchement rétractée sur une commande passée à Bartholdi. Passée la déception de ce swipe Tinder avant l’heure le sculpteur émérite connu pour la Statue de la Liberté a convaincu Lyon de l’acquérir. Depuis elle trône sur la place des Terreaux. Mais n’a pas toujours été à sa position actuelle. Avant la rénovation des années 90 la fontaine était positionnée face à l’Hôtel de Ville, de l’autre côte de la place. C’est la rénovation hasardeuse de la place par Daniel Buren qui l’a placée face au Musée des Beaux-Arts.

Le Vieux-Lyon a failli être rasé pour y construire une autoroute

A) Vrai

B) Faux

Vieux Lyon vu du ciel

Inconcevable et pourtant vrai ! Louis Pradel, ce maire qui a fait tant de mal à Lyon et qui a quand même une place baptisée à son nom voulait raser le Vieux-Lyon. Bon, pour sa défense, le quartier était à l’époque assez horrible. Sale, mal famé, à la limite de la ruine, l’endroit faisait peine à voir. Mais certains en ont vu le potentiel de résurrection. C’est en fait grâce au journaliste local Régis Neyret et à un certain André Malraux que le Vieux-Lyon a pu être sauvé de la destruction. S’il ne l’avait pas fait, une horrible voie express aurait vu le jour à la place. Pour la petite histoire, le Vieux Lyon est d’ailleurs le premier site sauvegardé de France. Le début d’une longue série.

Le tacos à la française est né à Lyon

A) Vrai

B) Faux

Tacos à la lyonnaise

C’est vrai. Et non à Grenoble comme certains le croient à tort. Si l’on veut être tout à fait précis le tacos à la française et né à Vaulx-en-Velin juste à côté de Lyon. En revanche, c’est bien la chaîne grenobloise O’Tacos qui la rendu si populaire en France et même hors de nos frontières. Dénigré par les uns, adulé par les autres, le tacos lyonnais ne laisse personne indifférent. Jusqu’aux chercheurs de l’Institut Paul Bocuse qui étudient le phénomène de près. Pour mieux comprendre nos habitudes. Ou pour témoigner lors du grand procès que nous feront un jour les mexicains pour avoir osé défoncer leur gastronomie.

La colline de Fourvière s’est effondrée 3 fois

A) Vrai

B) Faux

Colline de Fourvière

Pas forcément des plus stables, la colline de Fourvière s’est bien effondrée trois fois. Le dernier épisode date de 1930 et a fait une quarantaine de morts à la suite d’un double glissement de terrain. Depuis, tout a été amélioré et une fontaine rend même hommage aux victimes de l’époque. Tout en symbolique, la fontaine est alimentée en eau par le drainage qui empêche la colline de s’effondrer à nouveau. Enfin, on l’espère pour ceux qui se lancent dans un investissement immobilier à cet endroit.

Bernard Pivot est un pur lyonnais fan de foot mais pas de l’OL

A) Vrai

B) Faux

Bernard Pivot

Aussi étonnant que cela puisse paraître, l’érudit Bernard Pivot, que l’on retrouve sur le célèbre Mur des Lyonnais, est bel et bien un grand fan de Saint-Etienne. De temps à autre il reconnaît quand même des qualités à l’Olympique Lyonnais ou à son actuel président Jean-Michel Aulas. Mais une petite victoire de l’ASSE contre une autre équipe ou un poteau et boum c’est l’explosion de joie chez un Bernard dont on se demande quand même s’il est bien normal.

Vélo’v est le premier service de vélo en libre service du monde

A) Vrai

B) Faux

Station Vélo'v

Tellement faux ! Vélo’v n’est en fait le premier rien du tout vu que c’est Rennes qui, en France et dès 1998, s’est doté de son propre réseau de vélos en libre service par bornes informatisées. On parle tout de même de 7 ans d’avance sur Lyon. A la limite Lyon a profité du premier service à très très grande échelle et encore : à l’origine seules Lyon et Villeurbanne disposaient de Vélo’v. Les autres villes de l’agglomération lyonnaise en sont restées démunies pendant plus de dix ans. Bref, on a rien à voir là-dedans.

Les bateaux mouche de Paris sont nés à Lyon

A) Vrai

B) Faux

Bateau Mouche devant la Tour Eiffel

100% vrai évidemment. Le quartier de la Mouche à Lyon a longtemps été à l’origine de l’assemblage de nombreux bateaux. Et ce sont bien ces petits navires qui ont hérité du nom de leur quartier d’origine. Alors si quand on parle de bateau mouche on pense instantanément à la capitale, c’est plutôt Lyon qui devrait émerger dans les esprits.

Henry IV et Marie de Médicis se sont mariés à Lyon

A) Vrai

B) Faux

Fete des Lumieres - Saint Jean - Blog Une Vie à Lyon

En France, de nombreuses villes, villages et hameaux ont tous une histoire qui nous raconte qu’Henry IV serait passé par là. Sans jamais aucune preuve. Ici il aurait fait une petite sieste, là le monarque aurait mangé un croissant ou passé la tête à la fenêtre. A Lyon, Henry IV s’est tout simplement marié à Marie de Médicis. C’est tellement vrai qu’une place commémorative le signale sur la façade de la cathédrale Saint-Jean.

Le cinéma Comoedia était auparavant un UGC

A) Vrai

B) Faux

Cinéma Comoedia vu de face

Le plus gros cinéma indépendant de Lyon, réputé pour sa belle programmation, était-il vendu au grand capital à une autre époque ? Pas très réaliste, mais pourtant vrai. Propriété du groupe UGC de 1993 à 2003 le Comoedia a été cédé malgré son succès pour rapatrier son public sur d’autres multiplexes. Actuellement, c’est toujours l’un des cinémas les plus populaires de la ville en termes de fréquentation. Même s’il reste loin des UGC de Confluence et de la Part-Dieu.

Pour encore plus de questions sur Lyon ne manquez pas le premier épisode du quiz Lyon en 10 questions.

One comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.