Bouillon Maurice : cuisine simple et prix caresses

Bouillon Maurice : cuisine simple et prix caresses

Restaurant incontournable de la rue Tupin, Bouillon Maurice a récemment ouvert une deuxième adresse dans le centre commercial de la Part-Dieu. L’occasion de s’envoyer un petit saucisse purée et de voir si le cap franchi n’a pas dénaturé l’enseigne populaire.

Au premier coup d’oeil, Bouillon Maurice version Part-Dieu interroge. Pourquoi diable fait-il partie de Food Society dont il occupe tout l’étage ? Qui a décidé de réaliser un lieu aussi énorme ? Et le service et la cuisine seront-ils à la hauteur du restaurant sans prétention de la Presqu’île ? Forcément, avec toutes ces questions en tête, on s’inquiète. Mais ne reculant devant aucune audace on franchit la porte, et on s’installe.

Oeufs durs mayonnaise

Plats de quartier

La carte est simple. Les prix surprennent. Les oeufs mayo à 2,5 euros en entrée ? On prend. Le saucisse purée à 8,5 euros ? Mettez-en douze ! On ajoute à cela un pot-au-feu à même pas 12 euros et on se dit qu’au pire le compte en banque gardera le sourire. Puis on attend. Pas bien longtemps. Ici c’est pas Paris mais un bouillon, et ça va vite. Très vite. Sur les oeufs déjà généreux la mayo est maison, et délicieuse. Ca commence fort.

Purée saucisse chez Bouillon Maurice

Côté purée saucisse, on n’est pas loin d’un Bouillon Baratte. En bien moins cher. La régression est totale avec des saveurs fondantes, presque enfantines. A se demander même si on ne va pas venir tous les jours. On y pense fort en goûtant le pot-au-feu et sa viande effilochée d’une tendresse presque violente dans son extrême douceur. Les regards quittent les assiettes et se croisent. On se dit que wow, pour le prix, c’est quelque chose. Puis on se dit que sans le prix aussi, c’est quelque chose. Un bon moment, tout simplement.

Pot-au-feu

Cartes sur table

Entre les entrées et les plats, malgré le monde, très peu d’attente. Bouillon Maurice envoie et déroule. C’est agréable. La salle archi comble n’y change rien. On n’hésite pas un seul instant sur le dessert. Chou à la crème pour l’un des convives, crème caramel pour l’autre. Le chou est énorme et savoureux, la chantilly maison, assez exquise. Quant à la décadente crème caramel, elle séduit tout autant de l’autre côté de la table. Rien de bien fou, tout est simple, et maîtrisé. Même le café, serré, pour clôturer.

Chou à la crème chantilly
Crème caramel chez Bouillon Maurice

De l’entrée à l’addition en passant par d’autres étapes plus que réussies, Bouillon Maurice surprend. Par sa capacité à passer d’un petit resto du centre ville à une grosse machine de la Part-Dieu. Sans rien dénaturer de son concept d’origine. Un concept d’ailleurs bien plus proche des authentiques Bouillons de jadis que des enseignes trop calculées pour quartiers gentrifiés. En outre, l’établissement ajoute une nouvelle option bienvenue pour les midis dans le quartier. A l’étage du dessous, les nombreux stands très cuisine du monde de l’excellent Food Society s’agitent. Au-dessus de leur tête, Bouillon Maurice explore la France. Ensemble, les deux font la Terre.

Bouillon Maurice
Centre Commercial de la Part-Dieu, 69003 Lyon
ou
33, Rue Tupin, 69002 Lyon
Ouvert 7 jours sur 7 à la Part-Dieu
Du lundi au samedi en Presqu'île

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.