Voie verte de Caluire : la balade toute tracée

Voie verte de Caluire : la balade toute tracée

Amateurs de jolies balades nous hésitons rarement à poser un pied devant l’autre. Et allez savoir pourquoi, tout en étant conscients de son existence, nous n’étions jamais allé nous promener du côté de la Voie Verte de Caluire. La Voie de la Dombes, de son vrai nom, s’étale sur plusieurs kilomètres et offre un beau parcours aller-retour. On peut même en profiter pour aller beaucoup plus loin.

Une joggeuse sur la Voie Verte de Caluire

Chicago a son mythique 606 trail, New York sa très belle High Line et Paris, sa Coulée Verte. Les trois partagent un point commun : ces anciennes voies ferrées se couchent sur de longues distances et offrent un parcours arboré du plus bel effet. Seul défaut de ces superbes projets : se trouver un peu loin de Lyon. De quoi chauffer nos amis de Caluire qui, il y a quelques années, ont eu la bonne idée de faire exactement la même chose. Soit réaménager une vieille voie de chemin de fer pour la métamorphoser en superbe Voie Verte. Destinée avant tout aux piétons et accessible aux cyclistes, ce long chemin séduit les amateurs de jolies balades.

La Voie Verte, ça marche

Cinq kilomètres, c’est la distance totale de la Voie Verte de Caluire. Le chemin débute en ville, à une centaine de mètres de la station de métro « Cuire » (ligne C). Dans son premier kilomètre, le paysage reste très urbain, avec des immeubles tout autour, et une route à proximité. Jusqu’à rejoindre la Maison de la Voie Verte, véritable frontière entre la partie urbaine et quelques kilomètres de belle nature. Disséminé le long du tracé, des bancs permettent de se poser un temps, pour quelques mots, ou un peu plus. La végétation se fait aussi plus dense à mesure de l’avancée.

La Maison de la Voie Verte de Caluire

De temps en temps un panneau agrémenté de clichés d’époque nous rappelle le passé. Un avant fait de petites gares, de terrains de boules et de terrasses de café pour ouvriers. La nostalgie est palpable, l’émotion présente si l’on se donne la peine d’accorder quelques secondes à celles et ceux qui ont été là avant nous. On les salue d’un regard posé sur les souvenirs avant de continuer à avancer. En début de journée, même par très beau temps, peu de gens s’aventurent loin sur la Voie Verte de Caluire. La rumeur dit qu’il en est tout autrement l’après-midi avec de nombreuses familles aux enfants rieurs. Et un florilège de cyclistes avides de nature.

Apaiser les esprits

Pour éviter que le parcours ne se transforme en épreuve, la ville de Caluire a eu la bonne idée de prioriser sa belle Voie Verte. Ici, les piétions sont prioritaires et les vélos sont invités. A eux de faire attention et d’éviter les coups de sonnette pour forcer les marcheurs à s’écarter. L’initiative est excellente et appelle chacun à ses responsabilités envers les autres. On évite aussi les sprinteurs du dimanche. Et on savoure.

Deux vélos sur la Voie Verte de Caluire

Au bout de la Voie Verte ? Le retour à la réalité. Et plusieurs possibilités : revenir sur ses pas pour profiter de la vue dans l’autre sens et effectuer un total de 10 kilomètres. Ou continuer sur d’autres sentiers, pour pousser la randonnée plus loin. Par exemple en descendant vers Collonges au Mont d’Or pour saluer Bocuse, voir l’île Roy ou pousser encore vers Fontaines-sur-Saône et découvrir la suite du magnifique projet artistique des Rives de Saône que l’on connaît si bien à Lyon. Mais de cela, on vous en parlera une autre fois.

Comment se rendre sur la Voie Verte ?
A partir du centre de Lyon prendre le métro C à la station Hôtel de Ville et descendre à la station Cuire. 
Se diriger vers le nord. 
La Voie Verte est rapidement visible.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.